Pattaya, Pattaya de Loup Depryck

janvier 8th, 2009Commentaires fermés sur Pattaya, Pattaya de Loup Depryck

[youtube=http://au.youtube.com/watch?v=kS7hZhO0ee8&feature=related] Voici un clip video sur Pattaya, sur la musique de Loup Depryck, un chanteur belge vivant à Pattaya, son profil sur Myspace

[youtube=http://au.youtube.com/watch?v=nQpbbalqqMU]

Toujours sur la même chanson, on le vois ici au Lucifer, sur la fameuse Walking Street en décembre 2008.

Sa réponse après un article paru dans la presse flamande

Lou ne conteste pas son mode de vie en Thaïlande, mais il estime que la presse flamande a déformé ses propos

BRUXELLES Dans nos éditions de lundi, nous rapportions les propos chocs tenus par Lou Depryck dans les médias flamands sur sa vie en Thaïlande. Il y évoquait notamment ses relations avec les prostituées de Pattaya. Aujourd’hui, l’interprète des Petites Rues de Singapour tient à remettre les points sur les i! «J’ai failli tomber de mon sus en lisant le journal», avoue-t-il. «Je ne conteste pas le fond. Je suis un frouchelaire, comme on dit en bruxellois. Je ne le nie pas. Ce qui m’a choqué, par contre, c’est l’inélégance des propos que Het Laatste Niews me prête. Je n’ai reconnu ni ma syntaxe ni mes mots. C’était très vulgaire. J’aime les femmes et je les respecte toutes depuis belle lurette. Or, on me fait parler de prostituées, voire de putes ( hoeren en flamand). Ce sont des mots que je n’ai jamais employés. Moi, je parle des filles des bars ou des ladies.»

A la base de toute cette affaire, un reportage réalisé par VTM sur Lou à Pattaya. «Ils sont venus me voir en prétextant qu’ils voulaient faire une émission sur les galas que je donne là-bas. Je suis le seul Belge à chanter devant 2.000 personnes en Thaïlande. Ils m’ont suivi pendant deux jours, ils ont filmé mes concerts. Puis, mon bateau de pêche étant trop petit, ils m’ont demandé de louer un bateau hollywoodien, pour y inviter des Flamands qui sont à Pattaya. Mais en fait, j’ai été piégé. Ce qui les intéressait, c’était de rencontrer des Flamands pour une émission sur le tourisme sexuel. J’ai servi d’attrape-nigaud! On a ensuite sorti mes propos de leur contexte. Là-dessus, Het Laatste Niews, qui avait vu l’émission, est venu m’interviewer et a déformé ce que j’ai dit. Depuis, on me tombe dessus. Je le répète, je ne nie pas mes relations avec des filles, mais je ne suis pas pour autant un stakhanoviste des bars. Ça ne se passe pas comme on l’imagine en Belgique. C’est d’abord une question de séduction et de sentiments. Les filles ont le droit de choisir avec qui elles vont.»

Et Lou, paraphrasant Alphonse Allais, de conclure à propos de la façon dont on a déformé ses propos: «Je préférais le langage imagé des tenancières de maisons closes dont on enfonçait allègrement les portes ouvertes et disant: Monsieur Marcel, ces dames vous attendent au salon.»

« INCENDIE – L’incendie d’un immeuble tue une personne et blesse 47 autres dans le quartier chinois
Les vols passagers de l’aéroport de Don Mueang pourraient être arrêtés. »

Categorized Under

Musique Nightlife Pattaya Vidéo

About dreamman

» has written 2597 posts

Abonnez-vous à notre newsletter

Indiquez votre email:

Fourni par FeedBurner

Radio New

FORUM

Catégories

Catégories

radio