Bourse en baisse: le gouvernement thaïlandais fustige les rumeurs

octobre 16th, 20090 Comments »

BANGKOK – Le Premier ministre thaïlandais a dénoncé avec vigueur les rumeurs sur la santé du très révéré roi Bhumibol vendredi, indiquant que la bourse enquêtait sur de possibles manipulations des cours, après l’effondrement des valeurs vedettes pendant deux jours.

« La Commission des opérations de bourse va enquêter pour savoir si quelqu’un a voulu perturber l’activité, ce qui est illégal », a déclaré Abhisit Vejjajiva.

« Il y a eu une enquête sur les membres d’une entreprise mais ils ont tous nié », a-t-il dit sans citer le nom de cette société.

« Les rumeurs arrivent tout le temps. Nous ne pouvons pas empêcher les (investisseurs) de parler ni de penser, mais nous devrions nous appuyer sur la raison et avoir confiance en notre système ».

Jeudi, l’indice SET des valeurs vedettes avait dégringolé jusqu’à – 8% avant de se reprendre pour une clôture à – 5,3%. Mercredi, il avait déjà perdu 2% après la propagation de rumeurs sur l’aggravation de la santé du roi, jugé indispensable à l’équilibre politique et social dans le pays.

Vendredi, il a clôturé sur un regain de 3,52%. Le secrétaire général de la Commission, Thirachai Phuvanatnaranubala, a indiqué qu’il avait demandé à la police de se joindre à l’enquête et affirmé que ces rumeurs venaient de l’étranger.

Le plus ancien monarque en exercice au monde, âgé de 81 ans, est hospitalisé depuis le 19 septembre à l’hôpital Siriraj de Bangkok, et a été soigné pour une infection au poumon.

« Je ne veux pas parler des rumeurs. Je voudrais que les investisseurs réfléchissent avec attention à leurs investissements sur le marché thaïlandais », a indiqué de son côté le ministre des Finances, Korn Chatikavanij, estimant que la bourse était « un bon choix d’investissement ».

Le roi de Thaïlande exerce une très forte autorité morale et reste considéré comme la seule personnalité capable de réunir les Thaïlandais, dont certains le considèrent comme un demi-dieu.

Il est protégé par une des lois contre le crime de lèse-majesté les plus répressives du monde.

Vendredi, le quotidien économique The Nation a jugé « déplorable » dans un éditorial la propagation de « ouï-dires » sur la santé du monarque, « diffusées pour créer la panique et les spéculations sur la politique thaïlandaise ».

« Le roi Bhumibol est un monarque constitutionnel sans rôle politique formel mais qui a régulièrement ramené le calme dans des moments de turbulence et qui est communément révéré comme l’autorité morale et la figure unificatrice du pays », a poursuivi l’éditorial.

Source: http://www.romandie.com

(©AFP / 16 octobre 2009 13h34)

« Air Asia un peu trop optimiste…
La 3G : une révolution tant attendue, bientôt disponible ? »

Categorized Under

Divers Finance

About dreamman

» has written 2596 posts

No Comments


Abonnez-vous à notre newsletter

Indiquez votre email:

Fourni par FeedBurner

Radio New

FORUM

Catégories

Catégories

radio