Billets de train et d’avion : un prix à la tête du client !

Répondre
Avatar du membre
lacaille56
Messages : 4727
Enregistré le : mer. 18 avr. 2012 08:10
Localisation : Paris 15eme et Pattaya

Billets de train et d’avion : un prix à la tête du client !

Message par lacaille56 »

L’IP Tracking, une technique marketing qui serait utilisée par certains sites de vente spécialisés dans les billets de transport, fait débat jusque dans les plus hautes instances nationales comme européennes. Les sites de voyagistes proposent grand nombre d’offres à prix sacrifiés, Mais sommes-nous pour autant certain de payer le juste prix ? La question peut se poser.



Une décision d’achat forcée par le vendeur

Il n’est pas rare d’effectuer plusieurs recherches, avant d’acheter des billets de train ou d’avion, dans le but de trouver les meilleurs prix. Par exemple, optons pour un vol aller et retour pour Los Angeles. Le réflexe ? Se rendre sur le site d’une compagnie aérienne ou sur celui d’un voyagiste ! Sur le premier site visité, vous relevez une offre particulièrement intéressante d’un montant de 1.000 €. Qu’à ne cela ne tienne ! Vous décidez tout de même d’aller voir ailleurs dans l’espoir de trouver encore mieux. Après plusieurs sites visités, il en ressort que la première offre reste la plus intéressante. De retour sur le site du vendeur, cette dernière a malheureusement disparu et le vol initialement vendu 1.000 € vient de grimper à 1.200 € ! De peur de rater la bonne affaire cette fois, vous vous précipitez sur cet aller-retour… Quoiqu’il en soit, vous pensez avoir réalisé une bonne affaire, mais il y a de très fortes chances que vous ayez été victime d’IP Tracking (ou pistage d’adresse IP, Internet protocol). Pour le vérifier, rien de plus simple. Connectez-vous sur ce même site, mais cette fois-ci depuis un autre ordinateur, une tablette ou un smartphone. Voilà que le fameux vol aller-retour pour Los Angeles est à nouveau affiché à 1.000 €. Quelle surprise ! L’explication est simple. L’ensemble des appareils connectés à Internet disposent d’une adresse IP (pour Internet Protocol) qui permet de les identifier sur le réseau. Lorsque vous revenez sur le premier site pour bénéficier de l’offre à 1.000 €, le site vous reconnait et vous fait croire qu’il ne reste plus que des places à 1.200 €, ce vol étant tellement demandé. Il vous force ainsi la main afin que vous finalisiez la transaction.

Comportement d’achat : une mine d’or pour le marketing

Lors de votre première visite sur le site, le navigateur internet a installé un petit logiciel sur le disque dur de votre ordinateur appelé « cookies ». Ces programmes, normalement « inoffensifs », permettent, par exemple, à un site de vous reconnaître lorsque vous revenez. Seulement certains cookies gardent aussi en mémoire les mots clés que vous saisissez, l’adresse des sites que vous consultez, les derniers achats que vous avez effectués… Rien de grave l’on pourrait croire, sauf si ces informations servaient à adapter le prix, en fonction de votre profil de navigation.

L’IP Tracking dans le collimateur du législateur

Janvier 2013. L’eurodéputé Françoise Castex interroge la Commission Européenne sur l’IP Tracking. Réponse : l’adresse IP est bien considérée comme une donnée à caractère personnel mais il est de la compétence des autorités de contrôle national, chargées de la protection des données de traiter cette question. Le mois d’avril suivant, Madame Castex saisit la Cnil (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés) et soulève la question lors de la séance plénière du 13 juin 2013. Il en ressort que « la pratique [de l’IP Tracking] serait opérée à l’insu des personnes et sans qu’elles soient en mesure de connaître, voire d’agir sur les mécanismes conduisant à moduler le tarif affiché », donc hors du cadre de la loi Informatique et Liberté qui nous régit. De plus, elle serait aussi considérée comme une pratique commerciale déloyale (c. conso., art. L.120-1 et s.), visant les procédés « qui altèrent, ou sont susceptibles d’altérer de manière substantielle, le comportement du consommateur normalement informé et raisonnablement attentif et avisé, à l’égard d’un bien ou d’un service ». Une enquête menée conjointement par la Cnil et la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes) cherche désormais à mettre en évidence l’utilisation de cette pratique par des sites marchands.

http://www.yahoo.monnaietime.fr/2013/08 ... du-client/
Retraité depuis le 1 août 2016

Avatar du membre
bernardmjl
Messages : 700
Enregistré le : sam. 5 févr. 2011 06:51
Localisation : Nong Khai/Pointe à Pitre

Re: Billets de train et d’avion : un prix à la tête du client !

Message par bernardmjl »

Toutes les méthodes sont bonnes pour plumer les clients des compagnies aériennes (tous des riches)
Hollande notre président normal en connait un rayon puisqu'il va créer une nouvelle taxe aérienne pour faire financer une voie ferrée rapide entre Roissy et Paris

Avatar du membre
labenne
Messages : 295
Enregistré le : jeu. 3 févr. 2011 09:25

Re: Billets de train et d’avion : un prix à la tête du client !

Message par labenne »

Oui Lacaille , on commence a connaitre ce truc ,je crois qu' il faut virer les cookies après une recherche..
un coup de ccleaner , et hop......j ai essayé et j ai retrouvé mes prix d 'avant..coincidence ???
super s' il y a une voie rapide entre Paris et Roissy..bonne idée...on va moins galérer,
s'il pouvaient faire la même chose a Londres ou Istamboul...on pourrait visiter pendant les escales !!!

Répondre