Prendre sa retraite en Thaïlande ; quelques conseils d’un nouvel arrivant.

novembre 27th, 20092 Comments »

Source: Auteur GUY DERIDET

Le visa n’est pas obligatoire pour séjourner en Thaïlande. Sans visa on vous délivrera à votre arrivée une autorisation temporaire de séjour, valable un mois. Il ne s’agit absolument pas d’un visa. A l’expiration de cette autorisation, si vous voulez prolonger votre séjour, vous n’aurez droit qu’a 15 jours et ça vous coutera aussi cher qu’une prolongation de visa, soit environ 2000 baht = 40 euros.

Cette mésaventure m’est arrivée et c’est fort désagréable. Pour en sortir il m’a fallu me rendre dans un consulat thaïlandais en Malaisie (2 jours de voyage depuis Samui) et ô
ça m’a couté 5000 baht=100 euros, entre les frais d’hôtel et les frais de la société qui s’occupe de ce genre de visa trip à Samui.

A l’issue de ce voyage on m’a accordé un visa de 3 mois. Ce visa était de type O (retraité) et il comportait la mention S. Ce qui, sur le moment ne m’a pas choqué outre mesure. Mais à l’issue des trois mois, lorsque j’ai voulu effectuer un nouveau visa run, opération qui consiste à sortir de Thaïlande pour y rentrer immédiatement et bénéficier d’un nouveau visa de 3 mois, j’ai appris, à mes dépens, que S signifiait Single et que pour bénéficier d’un nouveau visa il aurait fallu que figure la mention M pour Multiple. Donc, rebelote ; il me fallait de nouveau faire un visa trip en Malaisie pour obtenir un nouveau vis de 3 mois.

J’étais coincé une fois de plus.

Heureusement, en Thaïlande, comme dans beaucoup de pays du monde, il n’y a pas grand-chose qui ne puisse se régler avec de l’argent. En conséquence j’ai trouvé une solution qui m’a bien dépanné. Cette solution peut être renouvelée tous les ans mais d’ici là j’aurais demandé, et je l’espère obtenu, un visa retraité accessible à tous les retraités qui disposent de 800 000 bahts (16000 euros) sur un compte en banque en Thaïlande ou d’une retraite mensuelle au mois égale, sur une année, à 16000 euros.

Une fois ce visa obtenu il faut, tous les trois mois, faire tamponner son passeport par le service d’immigration, sans avoir à sortir de Thaïlande, et faire renouveler ce visa tous les ans.

Par ailleurs, si entre temps vous sortez de Thaïlande, il faut préalablement prévenir le service d’immigration et payer un Re-enter permit, simple ou multiple. Cout : entre 3000 et 5000 bahts. Ne pas oublier cette formalité, car elle peut vous valoir la suppression de votre visa.

Moralité ; si vous voulez vous installer en Thaïlande pour la retraite demandez donc un visa d’un an au consulat de Thaïlande le plus proche de votre domicile en France. Il vous sera accordé rapidement et sans problème.

Ensuite, vous aurez une année entière pour obtenir un visa résident de type retraité. Ce qui vous laissera le temps de vous retourner.

Permis de conduire

Voiture
Le permis de conduire thaïlandais n’est pas obligatoire, de même que le permis international. Il faut savoir qu’une bonne partie des automobilistes, et la plus grande partie des motocyclistes thaïlandais, circulent sans permis. Et souvent sans assurance.

Néanmoins, le permis de conduire voiture local est un document qui peut s’avérer utile en Thaïlande. Il sert de pièce d’identité, il est au format carte de crédit, contrairement au notre qui prend une place folle dans un portefeuille, (et je ne parle pas du permis international, encore plus encombrant) et surtout il comporte votre numéro de passeport. Lorsque vous avez un problème de circulation la production de ce document endémique peut s’avérer utile.

Pour obtenir ce permis de conduire voiture il faut réunir un dossier comportant :

• Copie de votre passeport et surtout de votre visa
• Certificat de résidence établi par les services d’immigration, pour la modique somme de 500 baht=10 euros au vu (ou même sans voir dans mon cas) de votre quittance de loyer ou attestation de votre propriétaire.
• Visite médicale, à passer chez un médecin local (150 baht a Samui, 50 baht dans le nord de la Thaïlande)

On vous impose, dans les locaux du service des immatriculations, des tests physiques, très simples destinés à vérifier vos réflexes, votre vision en profondeur et latérale.

A l’issue de ces tests on vous délivre immédiatement votre permis. Moyennant le modique somme de 500 bahts=10 euros. Il est valable un an, puis renouvelable pour 5 ans.

Moto
C’est la même chose pour le permis moto. En Thaïlande il n’y a pas de distinction entre une moto de 50 cm3 et un monstre de 1200. Si vous avez déjà votre permis moto en France on vous délivrera immédiatement après les tests physiques votre permis moto. Il vous faudra payer aussi 500 bahts pour ce permis et produire les mêmes pièces que pour les voitures.

En revanche, si comme moi vous n’avez pas le permis moto français (je roule à moto depuis 37 ans sur des 125, sauf en Thaïlande ou j’ai une 400 cm3) il vous faudra passer en plus des tests physiques, les épreuves du code de la route thaïlandais et un petit parcours moto (virages en S) Le problème est que le code de la route Thaï est passablement différent du notre (conduite à gauche, panneaux spécifiques etc.) et que les manuels pour le préparer sont tous… en Thaï. Par ailleurs les épreuves théoriques que l’on passe sur un ordinateur avec des questions à choix multiples sont toutes en Thaï ou… en anglais. Si vous ne maitrisez pas l‘anglais écrit, vous êtes mal. Lorsque vous objectez que ce n’est pas évident pour un français de passer ces épreuves théoriques on vous indique, par geste car on ne parle pas anglais, ou si mal, que vous pouvez toujours vous entrainer sur la console unique qui trône au milieu d’une salle aussi sinistre que possible, et en anglais seulement. Merci beaucoup.

Moralité : Je ne passerai pas mon permis moto en Thaïlande. Comme ce permis n’est pas obligatoire pour les assurances locales (et pour cause, personne ne l’a !) cela ne m’empêchera pas d’être assuré, ce qui est le plus important. Sur la route, à Samui, on ne demande jamais le permis, et sur le continent, c’est très rare. On peut éventuellement tomber sur un policier qui chercherait à se faire un peu d’argent sur le dos d’un « farang » Dans ce cas il suffira de négocier. En sachant que Samui est un des endroits les plus chers de Thaïlande. Ce qui, toutefois, est encore infiniment moins cher que l’Europe.

Il faut savoir qu’en Thaïlande la vitesse est théoriquement limitée et qu’il n’existe que des voies rapides, et pas d’autoroute. Nonobstant, tout le monde roule bien plus vite que les 90 ou 100 km/h réglementaires. De fait, l’amende pour un excès de vitesse à 160 km/h est de … 200 bahts, soit 4 euros. Il existe quelques radars mais la modicité des amendes fait que tout le monde s’en fout. D’autant que sur les routes thaïlandaises ne roulent que les thaïs fortunés, les touristes et les officiels. La voiture n’est pas encore a la portée du Thaï moyen qui généralement roule à cyclomoteur, avec toute la famille sur le scooter, à savoir le mari, la femme, et les deux enfants. En revanche, en dehors des villes, où ils pullulent, on ne trouve pas ou très peu de scooters sur les routes nationales et les voies rapides. Et même très peu motos de cylindrée supérieure a 125, ce qui m’a toujours surpris.

Ceci étant dit il faut quand même conclure en rappelant que la Thaïlande, en dépit ces petits problèmes administratifs, est un pays très agréable à vivre. J’ajouterais que du coté administratif, nous français, sommes très mal placés pour critiquer les autres pays en général et la Thaïlande en particulier.

Quant à la qualité de la vie, chacun est libre d’avoir son opinion, mais en ce qui me concerne, ma religion est faite depuis longtemps. Je ne suis pas prêt de rentrer au pays.

« Forte dévaluation du dong, le commerce thaïlandais ne devrait pas être touché
CAMBODGE: AFFAIRE DE L'ESPION THAI, SAMART S'EXPLIQUE »

Categorized Under

Transport UTILE VISA

About dreamman

» has written 2616 posts

2 Comments

  1. mome dit :

    Merci, je poste le lien sur twitter, facebook et quelques digg-like pour diffuser, en plus c’est bientot Noël 2009

    http://www.drigg-france.com/VOYAGES/RETRAITE-EN-THAILANDE-COMMENT-PARTIR-A-LA-RETRAITE-EN-THAILANDE-FORMALITES-RETRAITE-THAI

  2. Pierre dit :

    Voilà une source de renseignements très importantes. Merci
    Mais en ce qui concerne les non retraités souhaitant s’établir en Thailande et reprendre où créer
    un commerce, qu’en est-il exactement?
    Merci d’avance si vous savez me répondre.


Abonnez-vous à notre newsletter

Indiquez votre email:

Fourni par FeedBurner

Radio New

FORUM

Catégories

Catégories

radio