Les pierres précieuses ou le jeu de cartes

On indiquera ici les exploits des arnaqueurs et escrocs de tous poils
Répondre
Avatar du membre
dreamman
Administrateur du site
Messages : 8677
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 22:27

Les pierres précieuses ou le jeu de cartes

Message par dreamman » mar. 26 avr. 2011 21:26

Ceux-ci fréquen­tent surtout les endroits où se rendent les touristes dont c'est la première visite en Thaïlande, comme le Grand Palais. L'immense majorité de ces pratiques ont pour théâtre Bangkok et, très loin derrière, Chiang Mai. A la reception de votre hotel de Bangkok , vous pourrez vous renseigner.

Le procédé est toujours le même : un homme ( très rarement une femme) sympathique s'approche d'un visiteur solitaire, et une conversation apparemment anodine s'engage. Par­fois, il prétend être un étudiant ou travailler à la Banque mondiale ou dans une quelconque organisation prestigieuse. La conversation finit par dériver vers le but de l'arnaque - les meilleurs malfaiteurs arrivent à vous donner l'impression que c'est vous qui avez amené la conversation sur ce sujet.

La fraude tourne presque toujours autour de pierres précieuses ou de jeu de cartes. Quand il s'agit de pierres précieuses, les victimes sont invitées chez un marchand de gemmes où votre nouvel ami prendra quelques marchandises pour lui-même, tandis que vous ne ferez que l'ac­compagner. En route, il vous annoncera qu'il a une relation - souvent un parent - dans votre pays d'origine (quelle coïncidence !), avec qui il a une affaire d'import-export de pierres pré­cieuses. D'une façon ou d'une autre, les victimes sont convaincues (généralement, elles se convainquent elles-mêmes) qu'elles pourront tirer un profit de l'achat de pierres et de leur revente une fois rentrées chez elles. Après tout, le joaillier offre justement un rabais intéres­sant ce jour-là - fête nationale ou religieuse, ou bien c'est le dixième anniversaire de la bou­tique, ou peut-être qu'il vous trouve sympathique ! La dernière astuce en date consiste à parler d'une certaine promotion "Merveilleuse Thaïlande". Une victime récente de ce type de méfait a remarqué que "tous les gens rencontrés sur le chemin de la fraude mentionnaient cette fameuse offre exceptionnelle".

Les ressources des escrocs en pierres précieuses sont apparemment sans limite ; la plupart de ces tromperies se concrétisent par l'achat de petits saphirs de mauvaise qualité envoyés par la poste dans le pays de l'acheteur. (S'ils vous laissaient partir avec la marchandise, vous pour­riez revenir pour vous faire rembourser après avoir constaté l'escroquerie). Une fois rentré, naturellement, les saphirs bon marché valent encore moins que ce que vous avez payé pour les acquérir (entre la moitié et un dixième de leur prix d'achat.)

Nombre de touristes ont ainsi cédé à ce miroir aux alouettes et certains reconnaissent s'être laissé prendre même après les mises en garde prodiguées par les agences de la TAT à Bangkok.

Même si vous arrivez à retourner votre achat à la boutique en question (j'ai connu une personne qui avait réussi à intercepter son colis à l'aéroport), les chances d'être remboursé en totalité sont quasi nulles. Le rabatteur touche de 10 à 50% de la vente - le reste est pour le commerçant. La police n'est pas d'une grande utilité dans ce genre d'affaires, puisqu'elle considère que les marchands ont le droit de pratiquer le prix qu'ils veulent. Une poignée de marchands bénéficie même de la protection de hauts dignitaires du régime. Ceux-ci font pres­sion sur la police pour arrêter les poursuites. La police touristique de la TAT n'a jamais pu tra­duire en justice un joaillier thaïlandais, même en cas de fraude flagrante et répétée. Récemment, un commissaire de police fut accusé de fraude à l'occasion d'une enquête sur un vol de bijoux perpétré par des Thaïlandais en Arabie Saoudite : le commissaire avait rem­placé les pierres saoudiennes par des faux !

publié:2011-04-25

http://www.communiques-presse-online.co ... a7634.html

Répondre