Les Thaïlandais et les expats écartés du bac à sable de Phuket

Répondre
Avatar du membre
dreamman
Administrateur du site
Messages : 10413
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 22:27

Les Thaïlandais et les expats écartés du bac à sable de Phuket

Message par dreamman »

Photo d'illustration, Dreamman



PHUKET. Alors que les vaccinations gagnent du terrain dans de nombreux pays, l'industrie mondiale du tourisme commence à entrevoir une lueur d'espoir, les principales destinations commençant à supprimer progressivement les quarantaines obligatoires et à assouplir les règles de voyage.

Ces tentatives ne sont toutefois pas un chapelet, car certains pays n'ont pas encore trouvé la bonne formule, comme en témoigne le lancement du programme de bac à sable de Phuket prévu pour le mois prochain.

L'une des nouvelles réglementations introduites cette semaine a de nouveau suscité une controverse. En effet, le Centre pour l'administration de la situation de Covid-19 (CCSA) souhaite que le système soit réservé aux touristes internationaux et interdit aux résidents et aux diplomates de participer à l'entrée sans quarantaine à Phuket.

"Quel est l'intérêt du Phuket Sandbox si les Thaïlandais ne peuvent pas bénéficier de ce programme ? C'est un droit fondamental qu'ils devraient recevoir comme les visiteurs étrangers", a déclaré Bhummikitti Ruktaengam, président de l'association touristique de Phuket.

Une sous-session du CCSA mercredi (16 juin) a souligné que les Thaïlandais et les diplomates revenant de l'étranger ne peuvent pas participer au Phuket Sandbox même s'ils sont vaccinés.

M. Bhummikitti a déclaré que toutes les associations touristiques de la province enverront une pétition au Premier ministre Prayuth Chan o-cha aujourd'hui, en espérant que le gouvernement reviendra sur sa décision lors de l'assemblée générale du CCSA vendredi (18 juin).

"Nous n'avons pas soulevé cette question parce que nous voulons bénéficier des invités, mais cette règle n'est évidemment pas juste pour les Thaïlandais. Nous comprenons que le gouvernement se préoccupe de contenir le virus, ce qui reste un défi, et le fait que les habitants de l'île peuvent s'échapper beaucoup plus facilement, mais des mesures préventives devraient être prises au lieu de les exclure complètement", a-t-il déclaré.

Yuthasak Supasorn, gouverneur de l'Autorité du tourisme de Thaïlande (TAT), a déclaré que l'objectif du Phuket Sandbox était depuis le début de stimuler le tourisme des visiteurs internationaux.

Par conséquent, le CCSA, qui regroupe plusieurs organismes, a décidé de préciser que seuls les visiteurs internationaux seront admis au programme Phuket Sandbox.

"L'entrée sans quarantaine n'est disponible que pour ceux qui n'ont pas de résidence permanente en Thaïlande. Les ressortissants thaïlandais peuvent entrer dans le pays mais doivent suivre les règles existantes qui exigent qu'ils soient placés dans une quarantaine gouvernementale alternative pendant 14 jours", a-t-il déclaré.

Avant que la CCSA n'annonce la nouvelle règle, le secteur privé de l'industrie touristique estimait que le Phuket Sandbox perdrait son attrait pour les touristes de loisirs au cours des premiers mois en raison des mesures de contrôle strictes introduites.

Outre ce dernier désaccord de ces dernières semaines, l'initiative de réouverture a connu des échecs répétés en raison d'affrontements entre l'industrie touristique locale, qui a désespérément besoin de visiteurs, et les experts médicaux, qui ont exprimé leur inquiétude quant à une éventuelle nouvelle vague déclenchée par les nouveaux arrivants.

En fin de compte, la santé et la sécurité l'ont emporté lorsque la chambre basse du CCSA a confirmé mercredi qu'elle prendrait des mesures de précaution pour la réouverture de juillet, en exigeant trois tests RT-PCR négatifs et un système de suivi des touristes pendant un séjour obligatoire de 14 jours sur l'île.

Outre le nombre de documents que les touristes doivent préparer à l'avance - certificats de vaccination, certificats Covid-19 et assurance maladie - ils devront réserver des hôtels certifiés SHA Plus (Thailand Safety and Health Administration), plus de 300 hébergements étant déjà inscrits au programme.

"Nous ne discuterons pas avec les autorités du nombre de jours de séjour obligatoire porté de 7 à 14 jours, même si ces règles aggravent l'expérience de voyage. Nous nous sommes retirés pour laisser le Phuket Sandbox démarrer, les règles strictes prévues étant destinées à la sécurité publique. Faisons un essai", a dit Bhummikitti.

Il a ajouté qu'un certain nombre de vols internationaux à destination de Phuket ont été confirmés, à commencer par le vol inaugural de Singapore Airlines le 1er juillet, suivi par Thai Airways, Emirates et Qatar Airways.

Toutefois, des chiffres plus fiables seront observés au quatrième trimestre, car les touristes préfèrent réserver des hôtels pendant cette période, car ils sont plus confiants que les règles seront aplanies d'ici là.

Source: Bangkok Post
Répondre