La TAT propose un assouplissement des restrictions et un visa de 10 ans aux "groupes clés"

Répondre
Avatar du membre
dreamman
Administrateur du site
Messages : 10236
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 22:27

La TAT propose un assouplissement des restrictions et un visa de 10 ans aux "groupes clés"

Message par dreamman »

Image


L'Autorité du tourisme de Thaïlande a proposé un plan d'ensemble pour permettre à quatre groupes cibles de vivre, de travailler et de prospérer en Thaïlande pendant une dizaine d'années. Cette proposition radicale a été présentée au Premier ministre Prayut Chan-o-cha lors d'une vidéoconférence hier. Le Centre for Covid-19 Situation Administration et le Cabinet examineront la proposition, mais le visa de 10 ans pour les groupes démographiques clés est extrêmement prématuré pour le moment, mais serait une aubaine pour beaucoup de personnes qui souhaitent rester à long terme en Thaïlande mais ne peuvent pas s'y retrouver dans les options de visa complexes et restrictives.

Le plan permettrait à certains de travailler en Thaïlande sans permis de travail, d'acheter des terrains et des biens immobiliers, de payer un taux d'imposition de 17 % sur les revenus locaux et d'obtenir un visa pour rester jusqu'à dix ans. Sortez nos cartes de bingo de l'argent du tourisme : les 4 groupes cibles de cette proposition sont les riches, les nomades numériques, les retraités et les travailleurs hautement qualifiés.

Avec l'objectif d'attirer 1 million de personnes, la TAT prévoit 1 milliard de bahts de recettes, car elle cible les personnes qui, selon elle, contribueront au moins 1 million de bahts par an à l'économie locale. Elle s'attend également à ce que 10 000 investisseurs étrangers et 80 000 retraités investissent 800 milliards de bahts supplémentaires en Thaïlande.

Outre les avantages économiques évidents, la Thaïlande espère que le plan de visa de dix ans entraînera un afflux de cerveaux dans le pays, attirant des experts et une foule de connaissances, de compétences et de capacités de la part d'étrangers hautement qualifiés attirés par les nouvelles règles moins restrictives de la vie en Thaïlande. Bien entendu, le gouvernement espère également réaliser des bénéfices dans ce domaine, en prévoyant 500 milliards de bahts de taxes pour 400 000 travailleurs qualifiés.

Quelles sont donc les règles et les qualifications ? Voici une ventilation pour chacun des marchés cibles :

La Thaïlande n'est pas à la recherche de la classe moyenne supérieure. Elle veut des millionnaires. En dollars américains, les personnes intéressées doivent avoir 1 million de dollars d'actifs et 100 000 dollars d'assurance maladie. Elles doivent investir 500 000 dollars dans l'immobilier ou dans des obligations d'État thaïlandaises et disposer d'au moins 80 000 dollars de revenus au cours des deux dernières années.

Les personnes remplissant les conditions requises obtiendront un visa de 10 ans et seront autorisées à acheter des biens immobiliers et des terrains. Ils seraient autorisés à travailler 20 heures par semaine sans permis de travail. Les revenus étrangers seraient exonérés d'impôt et les revenus locaux seraient taxés à 17 %. Il n'y a pas de restrictions d'âge, mais une personne doit avoir des investissements, des actifs, des salaires décents et prévoir de voyager fréquemment en Thaïlande.

Sac à dos avec un ordinateur portable et un blog, ne retenez pas votre souffle. Cette proposition s'adresse aux employés d'entreprises d'un milliard de dollars ou aux négociants en valeurs mobilières d'entreprises ayant réalisé des transactions d'au moins 50 millions de dollars US par an au cours des trois dernières années. Pour être admissible, une personne doit avoir une licence et 5 ans d'expérience, un revenu de 40 000 dollars par an (ou 80 000 dollars en 2 ans) et une assurance maladie de 100 000 dollars.

La Thaïlande espère attirer dans cette catégorie des personnes proches de l'âge de la retraite, mais il n'y a pas de restriction d'âge. Cette catégorie obtient également un visa de 10 ans, peut travailler sans permis, acheter des biens immobiliers et des terrains, et bénéficie d'un taux d'imposition de 17 % sur les revenus locaux.

Vous avez beaucoup d'argent et quelques cheveux gris ? Cette option pourrait vous convenir. L'option serait ouverte à toute personne de plus de 50 ans disposant des mêmes 40 000 dollars de revenus annuels (ou 80 000 dollars en 2 ans) et de 100 000 dollars d'assurance maladie. Ils devront justifier d'une pension à long terme et investir 250 000 dollars dans des obligations d'État ou des biens immobiliers.

Comme pour les personnes aisées, les retraités obtiendront un visa de 10 ans et seront autorisés à acheter des biens immobiliers et des terrains, à travailler 20 heures par semaine sans permis de travail et à payer un taux d'imposition de 17 % sur les revenus locaux.

Travailleurs qualifiés, pour entrer dans cette catégorie, une personne doit avoir des capacités ou des compétences qui la distinguent et font d'elle une valeur ajoutée pour la Thaïlande. Les professeurs d'université, les scientifiques spécialisés ou les travailleurs hautement qualifiés des secteurs industriels ou technologiques entrent dans cette catégorie.

Ils devraient remplir les mêmes conditions de 40 000 dollars par an ou 80 000 dollars en deux ans, ainsi que détenir une assurance de 100 000 dollars comme les autres groupes cibles, et bénéficieraient du même visa de 10 ans et des autres avantages que les autres groupes.

SOURCE : Thaivisa

Les rêves de la TAT... (ils s'éloignent du tourisme également...).
Avatar du membre
NeedThaie
Messages : 3894
Enregistré le : dim. 4 janv. 2015 15:49

Re: La TAT propose un assouplissement des restrictions et un visa de 10 ans aux "groupes clés"

Message par NeedThaie »

A chaque fois que la TAT pond un de ces rêves, on se croirait un premier avril (pire qu'un article du gorafi).
Je ne sais jamais si je dois en rire, pour leur ridicule, ou craindre qu'il y a des gens haut perchés placés qui participent à la direction du pays.

Le pire, c'est que (vu d'ici) on dirait que ça ne fait pas réagir,
qu'ils ne se font pas démonter sur les "réseaux sociaux",
le peuple semble tellement endormi depuis tant d'années...



Même les socialistes/lfi/écolos français ne sont pas aussi perchés, et pourtant parfois...
Envoyé depuis mon PC en utilisant mes doigts sur le clavier (oui vous savez, le truc avec des touches)
Répondre