Un Australien tue 2 Thais lors un délit de fuite après un autre accident

Répondre
Avatar du membre
dreamman
Administrateur du site
Messages : 8687
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 22:27

Un Australien tue 2 Thais lors un délit de fuite après un autre accident

Message par dreamman » mer. 21 juin 2017 16:37

En essayant de fuir un accident de voiture mineur, un expatrié australien a écrasé son pick-up sur un scooter tuant deux passagers hier à Udon Thani, à noter qu'ils étaient trois sur le deux-roues, le troisième ayant été grièvement blessé.

L'étranger de 55 ans, seulement identifié comme Jack, a déclaré à la police qu'il se soignait et avait pris des médicaments pour une maladie mentale, et revenait juste d'une visite à la clinique avant l'accident, rapporte le coconuts.co/bangkok

Le suspect a été retrouvé par la police, en train de pleurer dans son pick-up.

La police a amené l'expat sur le bord de la route et l'a calmé. Il a été testé pour l'alcool et sera poursuivi.

Avatar du membre
Raymond38
Administrateur du site
Messages : 2876
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 22:56
Localisation : PICARDIE FRANCE

Re: Un Australien tue 2 Thais lors un délit de fuite après un autre accident

Message par Raymond38 » jeu. 29 juin 2017 18:47

Je ne sais pas si pour lui, tenter le coup de la maladie mentale, (ce qui en France aurait pu lui valoir qu'une simple remontrance de la part d'un pseudo juge) ça va marcher là bas.

Karen
Messages : 39
Enregistré le : sam. 28 janv. 2012 22:43
Localisation : Nouméa

Re: Un Australien tue 2 Thais lors un délit de fuite après un autre accident

Message par Karen » lun. 28 août 2017 07:49

T'as raison Raymond, en France (ou ce qu'il en reste...), même les Dji et tous les joueurs de lames qui distribuent des sourires kabyles sont presques tous des cas psy ambulants....la grosse excuse pour ne pas aller en taule.





384 AV J.C : Au nom de la tolérance, l’Europe ouvre ses portes à l’intolérance. Cette tolérance et cette apathie dont Aristote disait qu’elles sont « les dernières vertus des sociétés mourantes

Répondre