Sam Rainsy met les deux pieds dans le plat

Répondre
Avatar du membre
Farangissan
Messages : 4023
Enregistré le : ven. 7 sept. 2012 04:27
Localisation : Thailande

Sam Rainsy met les deux pieds dans le plat

Message par Farangissan » mar. 27 août 2019 07:09

Ouch ! Ça va pas faire plaisir ..

Je pense qu'il est déjà trop tard , le Cambodge me parait être déjà une province chinoise ( ainsi que le Laos , d'ailleurs )

Traduction Google

" «Hun Sen a détruit l’indépendance que le roi Père Norodom Sihamoni avait récupérée du colonialisme français en 1953.

«Hun Sen a d'abord appelé les Vietnamiens, et maintenant, il a appelé les Chinois à être les maîtres des Cambodgiens, faisant du Royaume une colonie chinoise. Nous sommes absolument en désaccord avec cela ", a déclaré Rainsy à ses partisans à Brisbane samedi.

À Melbourne dimanche, Rainsy a affirmé que le Premier ministre ne pouvait compter sur les Cambodgiens pour s'émanciper, il s'était donc tourné vers les Vietnamiens, puis vers les Chinois.

Rainsy a également affirmé que Hun Sen avait fait venir des étrangers pour contrôler le Royaume et que lui et le peuple devaient reconquérir l'indépendance cambodgienne. "

Le porte parole du gouvernement qui doit être aveugle et sourd mais pas muet a dit que Sam Rainsny est fou ... h-*

https://www.phnompenhpost.com/national- ... e-62291505

Avatar du membre
Veritas
Messages : 972
Enregistré le : lun. 7 févr. 2011 05:38
Localisation : Pattaya
Contact :

Re: Sam Rainsy met les deux pieds dans le plat

Message par Veritas » mar. 27 août 2019 09:52

Bonjour,

Pour info :
Sam Rainsy, né le 10 mars 1949 à Phnom Penh, est un homme politique cambodgien, fondateur et co-Président démissionnaire du Parti du salut national du Cambodge, seul parti d'opposition représenté à l'Assemblée nationale issue des élections législatives de 2013. Anciennement ministre et aujourd'hui député, il a vécu en France en exil depuis 2010, mais a pu retourner au pays quelques jours avant les élections législatives du 28 juillet 20131. Exilé de nouveau, il est aujourd'hui sous le coup de lourdes condamnations à la prison. Sa vie et sa liberté sont publiquement menacées par des déclarations répétées du Premier Ministre Hun Sen.

Il lutte pour le salut du Cambodge qui c'est vrai a vendu son âme à la Chine durant les 10 dernières années...
Comme l'avait fait depuis bien longtemps le Laos...

Les laotiens restant les "voisins" que les Thaïlandais préfèrent...

cl-*
La vie ne vaut que si on l'a bien vécue ...

Répondre