50 000 pilules abortives saisies à Nakorn Pathom

Répondre
Avatar du membre
dreamman
Administrateur du site
Messages : 9221
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 22:27

50 000 pilules abortives saisies à Nakorn Pathom

Message par dreamman »

Image

La DSI (police) a saisi plus de 50 000 pilules abortives qui ont été vendues via Internet à Nakorn Pathom. Plus de 20 000 clients avaient acheté ces médicaments, selon le site Pattaya Daily News.

Deux personnes ont été arrêtées, la loi thailandaise interdisant l'avortement même via médicaments.

Avatar du membre
lacaille56
Messages : 4707
Enregistré le : mer. 18 avr. 2012 08:10
Localisation : Paris 15eme et Pattaya

Re: 50 000 pilules abortives saisies à Nakorn Pathom

Message par lacaille56 »

Salut a tous

Franchement je pensais pas que ce genre de médicament existait
Sur un site en France, je suis tombé sur celui ci qui explique des règles précise a ce sujet la

http://sante-guerir.notrefamille.com/v2 ... uerir=6535
Retraité depuis le 1 août 2016

Avatar du membre
Raymond38
Administrateur du site
Messages : 2993
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 22:56
Localisation : PICARDIE FRANCE

Re: 50 000 pilules abortives saisies à Nakorn Pathom

Message par Raymond38 »

Lacaille, la pilule ce n'est pas nouveau, en France s c'est Simone VEIL qui avait fait passer la loi l'autorisant en 1974 cela avait fait un remue ménage peut être même supérieur au mariage pour tous de 2013.
Certaines sont appelées la pilule du lendemain et sont même distribuées dans les écoles gratuitement par les infirmières.

Avatar du membre
dreamman
Administrateur du site
Messages : 9221
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 22:27

Re: 50 000 pilules abortives saisies à Nakorn Pathom

Message par dreamman »

Il faut bien distinguer les 2 pilules, l'une plus ancienne dite contraceptive (qui empêche la conception) et l'autre plus récente, fin des années 80 en France, dite abortive (qui fait avorter, du lendemain comme la précisé Raymond), auparavant réservée à l'hôpital, elle est depuis le 28 juillet 2004, accessible chez les gynécologues et certains généralistes.

:nurs:

Répondre