0

la Thaïlande veut rouvrir complètement ses portes dans 120 jours

Image

 Photo Amazon

Dans un discours prononcé ce soir, le Premier ministre Prayut Chan-o-cha a annoncé que la Thaïlande devait rouvrir ses portes dans 120 jours, soit le 14 octobre, malgré la lenteur de la mise en place du vaccin et le risque d’une recrudescence des épidémies de Covid-19. Le discours a semblé marquer le passage d’une tentative d’éradication du Covid-19 en Thaïlande par le contrôle de la propagation et la vaccination de la population à une acceptation de la présence à long terme du virus et à un équilibre entre les risques et la nécessité d’aller de l’avant.

“Nous devons accepter qu’il [le Covid-19] continuera d’exister dans le monde et en Thaïlande pendant un certain temps. Nous ne pouvons pas attendre que tout le monde soit complètement vacciné avec deux injections pour ouvrir le pays ou que le monde soit débarrassé du virus. Nous devons être prêts à vivre avec un certain risque et essayer de le maintenir à un niveau gérable, et permettre aux gens de retrouver leur capacité à gagner leur vie.”

Le Premier ministre Prayut a salué les progrès réalisés dans l’achat, la fabrication et la distribution des vaccins à la population, soulignant les négociations avec 6 fournisseurs – Sinovac, AstraZeneca, Sinopharm, Johnson & Johnson, Moderna et Pfizer – et les contrats portant sur 105,5 millions de vaccins qui devraient être reçus d’ici la fin de l’année.

Il a annoncé un plan pour commencer à vacciner 10 millions de personnes par mois en juillet, avec un objectif de 50 millions de personnes ayant reçu au moins un vaccin d’ici octobre, et d’autres plans pour continuer à stocker des vaccins l’année prochaine. Il est intéressant de noter que le Premier ministre n’a abordé la question de la pénurie de vaccins qu’en disant que d’autres pays ont montré que les fabricants ne respectent pas toujours leurs engagements de livraison et que la Thaïlande devra gérer cette éventualité.

Après avoir discuté des vaccins, le PM Prayut a lâché la plus grande nouvelle : la réouverture complète du pays dans un délai de 120 jours doit permettre d’atténuer les difficultés du pays. Il a insisté sur le fait que les “restrictions gênantes” et la quarantaine doivent être entièrement levées pour les voyageurs internationaux vaccinés, et que les ressortissants thaïlandais doivent pouvoir voyager dans le pays et rentrer de l’étranger à tout moment sans quarantaine.

Le PM Prayut a déclaré que les hôtels pour touristes peuvent ouvrir plus rapidement que 120 jours s’ils sont entièrement préparés plus tôt, mais il a également laissé la possibilité de faire marche arrière en déclarant que si une situation grave se produit ou semble imminente, ce plan de réouverture pourrait être modifié ou annulé. En tout état de cause, il a demandé à toutes les provinces et à tous les responsables gouvernementaux de se fixer pour objectif une réouverture dans les quatre mois, notamment en intensifiant les efforts de vaccination, malgré l’annulation de rendez-vous dans tout le pays en raison de l’indisponibilité des vaccins.

Le premier ministre a indiqué que le modèle de Phuket Sandbox constituait la première étape et a déclaré que l’approbation serait accélérée pour être décidée par le Cabinet la semaine prochaine. Il pense que des touristes viendront car les pays du monde entier assouplissent les restrictions de voyage.

Le PM Prayut a concédé qu’une augmentation des infections par le virus Covid-19 devrait être inévitable à la réouverture des frontières, quelles que soient les précautions prises. Mais il estime que le risque est à la hauteur de la nécessité de relancer l’économie et de permettre aux gens de reprendre le travail. Selon lui, pour protéger les vies en Thaïlande, il ne suffit pas de lutter contre le virus, il faut aussi faire face aux difficultés financières engendrées par la pandémie.

Il a déclaré que, dans l’ensemble, la Thaïlande a été l’un des pays les plus sûrs au monde en ce qui concerne le Covid-19 et qu’en évitant la surpopulation dans les hôpitaux, d’innombrables vies non liées au Covid ont été sauvées grâce à la possibilité de recevoir des soins médicaux.

Il a ensuite souligné “la bonne décision” prise par la Thaïlande en fabriquant des vaccins dans le pays afin qu’ils puissent être produits en continu pendant des années si nécessaire. Il a souligné que Singapour et Taïwan ne recevaient pas toujours les vaccins qu’ils avaient commandés à l’étranger, mais il a omis de préciser que le retard de Taïwan était dû au retard des vaccins AstraZeneca de la Thaïlande.

Le PM Prayut a terminé son discours par des mots d’appréciation et d’encouragement à l’égard des agents de santé publique, des volontaires locaux et des autres personnes qui ont travaillé sans relâche pour faire face au Covid-19. Il a reconnu les défis à relever dans une situation en évolution et a demandé de la compréhension pour les erreurs ou les inconvénients inévitables en cours de route.

SOURCE: FCC Thailand transcription via https://thethaiger.com/coronavirus/pm-p … n-120-days

dreamman

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *