Overstay au « paradis »

septembre 3rd, 20110 Comments »

Kent Melmblom, 52 ans, a eu des problèmes cardiaques alors qu’il était en Thaïlande et a été hospitalisé. Lorsque son visa touristique en Thaïlande a expiré, il vécu les 12 jours les pires de sa vie.

Image

– Je n’ai jamais pensé que la Thaïlande pourrait être très dangereuse, explique Kent Melmblom.

Kent Melmblom de Stockholm, a loué une maison dans la ville de Pattaya sud-est de Bangkok, où il a eu une douleur à la poitrine et a été admis à l’hôpital de Bangkok à Pattaya.
Lorsque Kent Melmblom est sorti de l’hôpital, il savait que son visa avait expiré. Une semaine après sa sortie, il est allé au poste de police à Pattaya pour des conseils.
Mais il n’a reçu aucune aide et a été arrêté sur place. – J’ai été jeté dans une cellule de détention. D’abord il n’y a avait qu’une autre personne puis en fur et à mesure que la nuit avançait, elle s’est remplie jusqu’à contenir 67 personnes pressées dans les cinq mètres sur cinq, a déclaré Kent Melmblom. Enchaîné avec les autres, le lendemain, il a été traduit en justice. Il a été condamné à payer 2000 baht, 480 couronnes suédoises, et serait libéré dans une heure. – Ça lui semblait encore raisonnable, mais Kent Melmblom n’a pas été libéré. Par contre dehors de la salle, un groupe de policiers l’attendaient.
– J’ai été menotté, et enchaîné avec beaucoup de prisonniers et emmené dans une cellule. J’ai eu à vivre dans des circonstances terribles, dit-il. Il a été contraint de payer une autre amende de 1800 baht, mais n’a toujours pas été libéré. Went a perdu 16 kg sans doute à de l’eau infectée. Chaque jour, il a reçu un petit sac de riz et une bouteille d’eau, sa cellule avait un ventilateur , mais il a éclaté après quelques jours. Un matin, un homme froid, a été jeté à côté de moi. Il était mort, mais ce corps est quand même rester 2 jours dans la cellule. Après deux jours, il a commencé à sentir horriblement. Je n’avait pas accès à mes médicaments pour le cœur et je me sentais plus en plus malade, à la fois mentalement et physiquement. Je n’avais pas de montre et aucunes fenêtres vers l’extérieur, je ne savais pas si c’était le jour ou la nuit. Nous avions seulement le sol en pierre et des bouteilles d’eau pour reposer nos têtes.

La nouvelle a atteint après quelques jours, la mère de Kent en Suède qui à son tour à contacté les affaires étrangères. Un jour, on ouvrit la porte de la cellule. Quelqu’un recherche Kent. Avec l’aide d’un avocat qui connaissait le chef de la police qui a pu etre soudoyer Kent Melmblom a été libéré. Il lui en coûtera encore 30 000 bahts supplémentaires. Puis le voyage de retour est allé très vite. On ne lui a pas été donné l’occasion de ramasser ses effets personnels dans sa maison ou de changer de vêtements.
Il est rentré chez lui avec les même vêtements qu’il portait lors de son arrestation, 12 jours plus tôt, il fut jeté dans une voiture, et emmené à l’aéroport de Bangkok pour etre mis dans un avion pour la Suède. – Je puaient l’urine et la sueur.
– Je ne sais pas si je dois rire ou pleurer. Je ne savais pas que la Thaïlande était si dangereuse. J’ai vécu auparavant, dix ans en Thaïlande et je ne suis pas un novice. Je tiens à avertir les autres. La police en voulait juste à mon argent, dit Kent Melmblom.

Traduit du journal suédois Aftonbladet via Thaivisa

« Multiplication de vols économiques au pays du sourire
Un violeur présumé français arrêté à Pathumtani. »

Categorized Under

Faits divers

About dreamman

» has written 2762 posts

No Comments


Abonnez-vous à notre newsletter

Indiquez votre email:

Fourni par FeedBurner

FORUM

Radio Html perso

Change

FreeCurrencyRates.com

Catégories

Archives

Catégories