0

Un Norvégien dépose plainte contre une cambodgienne après s’être fait apparemment arnaquer de près de 200 000 bahts

Image

Un ressortissant norvégien de 55 ans a déposé une plainte auprès des enquêteurs du commissariat de police de Sattahip, à Chonburi, contre sa « petite amie » cambodgienne qui l’aurait escroqué de près de 200 000 bahts, prétendant qu’elle prenait son argent pour organiser des documents de mariage à l’ambassade de Norvège.
L’homme, dont le nom complet n’a pas été divulgué et qui ne sera désigné que sous le nom de Kyrie, a déclaré aux fonctionnaires de Sattahip qu’il avait rencontré sa petite amie, Sreem-mom, qui est cambodgienne mais travaillait et vivait à Chonburi, pour la première fois en personne dans le sous-district de Bang Saray fin 2019 après avoir commencé à construire une relation sur les plateformes de médias sociaux auparavant.

Ils ont ensuite entamé une relation amoureuse et ont promis de se marier en Norvège. Il a ensuite pris l’avion pour retourner dans son pays d’origine au début de 2020, cependant, le coronavirus Covid-19 avait commencé à se propager dans le monde entier, ce qui l’empêchait de prendre l’avion pour retourner en Thaïlande. Tous deux ont donc dû entamer une relation à distance par appels vidéo pendant près de deux ans.

Pendant cette période, Sreem-mom lui aurait demandé de transférer de l’argent pour l’aider, un total d’environ 1 000 bahts à chaque fois qu’ils appelaient, en prétendant que l’argent serait utilisé pour obtenir des documents de mariage à l’ambassade de Norvège. Le montant total s’élevait à près de 200 000 bahts, selon sa déclaration.

Le mois dernier, en décembre 2021, Kyrie a finalement réussi à retourner en Thaïlande après presque deux ans grâce au programme Test and Go (qui a depuis été suspendu en raison de la variante Omicron Covid-19) et lui aurait demandé de le retrouver à la plage de Bang Saray où ils se sont rencontrés pour la première fois, ce qu’elle semblait accepter….mais elle ne s’est pas présentée. Il a découvert par la suite que Sreem-mom travaillait comme chef assistant dans un restaurant du district de Bang Saray et qu’elle aurait eu une relation amoureuse avec un autre étranger. Lorsqu’on lui a posé des questions sur ses promesses de mariage et sur tout l’argent qu’il avait transféré, elle aurait refusé de lui parler et l’aurait ignoré.

L’homme victime a alors décidé de signaler l’incident aux policiers concernés et d’engager un avocat. Son avocat, Prateep Nakbangkerd, a déclaré aux médias locaux que le dépôt de telles plaintes peut rendre justice et peut servir d’étude de cas pour les étrangers vivant en Thaïlande qui sont victimes d’escroquerie et de mensonges.

Selon les responsables de Sattahip, l’affaire sera examinée et traitée par le système juridique thaïlandais.

Source: https://thepattayanews.com/2022/01/09/n … -promises/

dreamman

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.