0

La police ferme des échoppes à Bangkok pour vente de cannabis sans licence

Image

La police a fermé tous les magasins vendant du cannabis sur Khao San Road à Bangkok pour avoir opéré sans licence sur une voie publique. La police a indiqué aux commerces que vendre du cannabis n’était pas mauvais, mais qu’il était illégal de le faire sans autorisation.

Depuis que le cannabis a été dépénalisé le 9 juin et retiré de la catégorie des stupéfiants du ministère de la Santé publique, les magasins de cannabis ont fleuri à presque tous les coins de la ville.

Récemment, une vidéo montrant une conversation entre un vendeur de cannabis et un client sur Khao San Road est devenue virale. La vidéo montre un vendeur en train de rouler un joint de cannabis pour un client sur le trottoir.

Le client déclare : « C’est la seule chose qui me fait aimer ce gouvernement. Ils libèrent le cannabis pour nous très facilement ».

Les net-citoyens thaïlandais ont été indignés par la vidéo, affirmant que le magasin subvertit les règles et l’utilise à des fins récréatives et pour son plaisir personnel, et non pour des raisons médicales. D’autres ont ajouté que le gouvernement devrait lancer des mesures pour contrôler les magasins de ce genre.

Le surintendant de la division 1 de la police métropolitaine et surintendant par intérim du poste de police de Chana Songkram, Thanadon Hemaphat, a enquêté hier sur les magasins de cannabis de Khao San Road. Il a parlé à un vendeur de cannabis de 36 ans, Wattawee Thaweewat, qui s’apprêtait à ouvrir son magasin sur le trottoir. Le vendeur n’ayant pas de licence, on lui a dit de fermer jusqu’à ce qu’il obtienne la permission.

Certains internautes estiment que des mesures plus strictes devraient être mises en place pour contrôler les magasins qui font fi des règles avant que quelque chose de négatif ne se produise.

Le responsable de la loi sur le cannabis et le chanvre, et député du parti Bhumjaithai, Supachai Jaisamut, a expliqué aux médias que les restrictions et les mesures étaient encore à l’étude au sein de la commission. La commission a pour objectif de terminer toutes les étapes avant la fin du mois de juillet et de les soumettre au Parlement en août.

Supachai a admis que les lois visant à contrôler le cannabis n’étaient pas encore terminées. Le député du parti Bhumjaithai a insisté sur le fait que les autorités pouvaient s’en charger, et que la police du commissariat de Chana Songkram surveillerait de près les commerces de cannabis sur Khao San Road.

Il a ajouté qu’il aimerait que tous les vendeurs et propriétaires d’entreprises cessent de vendre du cannabis de manière trop flagrante pendant cette période.

SOURCE : Khaosod via https://thethaiger.com/news/bangkok/pol … -a-licence

dreamman

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.