0

Le chemin de fer Chine-Laos-Thaïlande a déjà « dépassé les attentes »

Image

Par Embassy of Timor-Leste in Vientiane, Domaine public, commons.wikimedia.org

L’ancien vice-premier ministre thaïlandais Pinit Jarusombat estime que l’extension du chemin de fer Chine-Laos en Thaïlande « a dépassé les attentes » et offrira au royaume un certain nombre d’opportunités d’investissement et d’affaires.

Le chemin de fer Chine-Laos, qui a été inauguré il y a seulement six mois, relie Kunming, en Chine, à Vientiane, la capitale laotienne, et s’étend sur environ 1 035 kilomètres.

À la fin du mois de mai, plus de 4 millions de tonnes de marchandises avaient été transportées et plus de 3,2 millions de passagers avaient voyagé sur cette ligne.

Selon l’ancien vice-Premier ministre, la route Chine-Laos a donné un nouvel élan logistique au futur commerce de la Thaïlande avec la Chine.

« Cela a totalement dépassé les attentes. Le chemin de fer sino-thaïlandais est actuellement en construction et la Thaïlande espère qu’il sera opérationnel très bientôt. Une fois qu’il sera achevé, un corridor de transport traversant les trois pays augmentera considérablement la vitesse de circulation des personnes et des marchandises entre l’Asie du Sud-Est et la Chine. »

La route Chine-Laos-Thaïlande part de Vientiane vers le sud, traverse la frontière thaïlandaise à Nong Thai et continue vers Bangkok. L’itinéraire traverse certaines des principales régions agricoles du royaume thaïlandais, qui présentent un intérêt majeur pour les investisseurs étrangers. Et comme la Thaïlande est membre de l’ANASE, les marchandises peuvent être expédiées dans les deux sens, sans droits de douane, car elle a conclu un accord de libre-échange avec la Chine.

La Thaïlande compte également 62 zones industrielles, qui offrent des remboursements de TVA et une exemption des droits d’importation.

M. Pinit pense que la voie ferrée transfrontalière apportera des investissements et des opportunités commerciales, avec un nombre croissant d’entreprises chinoises entrant en Thaïlande dans divers domaines, tels que la plantation de durians, les entreprises de caoutchouc et les industries de haute technologie.

Le commerce bilatéral actuel entre la Chine et la Thaïlande a atteint environ 131 milliards de dollars américains en 2021, et a augmenté de 33 % cette année-là.

Le vice-premier ministre et ministre du commerce Jurin Laksanavisit a ajouté que le chemin de fer CLT aidera la Thaïlande à exporter des marchandises en Chine.

« Nous espérons que le Partenariat économique global régional, qui permet à la Thaïlande et aux autres pays membres, dont la Chine, de partager la prospérité, sera très bénéfique. »

L’ensemble de l’itinéraire Vientiane-Bangkok devrait être pleinement opérationnel d’ici 2026.

SOURCE Silk Road Briefing

dreamman

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.