0

Les taxis arnaqueurs ne cessent pas à Phuket

Les autorités locales de Phuket redoublent d’efforts pour lutter contre les tarifs de taxi notoirement excessifs de l’île, après qu’un passager se soit plaint d’avoir été arnaqué.

Les efforts déployés par la ville touristique de Phuket pour ramener les voyageurs après les effets de la pandémie ont connu un léger contretemps cette semaine, après qu’une voyageuse locale ait déposé une plainte sur les médias sociaux, affirmant avoir été escroquée par un chauffeur de taxi qui lui faisait payer 200 bahts par kilomètre.

“Est-ce le tarif normal. Je pensais être dans un taxi dans un pays étranger”, a-t-elle écrit dans un post sur les médias sociaux le 7 décembre. Le message a fait le tour du monde et a incité le gouverneur de la province et les fonctionnaires concernés à réagir. La passagère a été signalée sur les médias sociaux comme ayant voyagé avec deux autres personnes qui, au total, transportaient trois bagages.

Ce n’est pas la première fois que des cas d’escroquerie dans les transports publics font la une de l’actualité à Phuket. En juillet de l’année dernière, deux touristes australiens ont porté plainte au poste de police de Karon pour avoir été accusés par un chauffeur de fourgon de passagers de leur faire payer 3 000 bahts pour les conduire de l’aéroport de Phuket à un hôtel situé à environ 50 km de là.

Le gouverneur de Phuket, Narong Woonciew, a déclaré hier aux médias qu’il avait ordonné aux autorités locales de contacter la passagère mécontente pour enquêter sur sa plainte et aux transports provinciaux pour vérifier et s’assurer que les taxis locaux respectent le tarif officiel, que le ministère des transports applique à Phuket depuis août 2014.

Le taux officiel fixe le prix du taxi à 50 bahts pour les deux premiers kilomètres, 12 bahts pour le second jusqu’au 15e kilomètre et 10 bahts pour le 15e kilomètre et au-delà.

Le tarif augmente également d’un baht par minute lorsque les taxis se déplacent à une vitesse ne dépassant pas 6 km par heure. La réservation d’un taxi via un centre d’appel coûte 50 bahts supplémentaires et les passagers qui prennent un taxi dans une zone désignée de l’aéroport doivent payer 100 bahts.

Banyat Kantha, directeur du département des transports de la province de Phuket, a déclaré que le département vérifiait l’origine de l’allégation. Il a conseillé aux voyageurs d’utiliser l’application mobile “Hello Phuket” pour rechercher les taxis et les transports publics.

Source et article complet; https://pattayaone.news/being-ripped-of … ket-still/

dreamman

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *