0

Un ancien militaire thaïlandais loue 12 voitures de luxe, puis les revend à des marchands de voitures d’occasion

Image

Un ancien sergent de l’armée a trouvé un moyen créatif – et illégal – de rembourser certaines dettes. Il aurait loué 12 voitures de luxe et aurait ensuite falsifié des documents pour vendre les véhicules empruntés à des concessionnaires automobiles. Le sergent a été arrêté hier par la Crime Suppression Division (CSD) et est accusé de fraude, de contrefaçon et d’utilisation de documents officiels contrefaits.

L’homme avait réussi à louer 12 voitures haut de gamme d’une valeur totale d’environ 76 millions de bahts, puis à travailler avec des partenaires pour vendre le véhicule à divers concessionnaires de voitures d’occasion. Le CSD a déjà parlé à trois des services de location de voitures qui ont été victimes et ont déposé des plaintes après que les véhicules que l’homme a loués n’ont jamais été rendus et qu’il n’a pu être trouvé nulle part.

Le CSD affirme que le sergent de l’armée vérifiait à l’avance la propriété et les détails d’une voiture avant d’utiliser un partenaire qui pouvait donner l’apparence d’une stabilité financière pour rencontrer les services de location de voitures et louer les voitures de luxe. Ils utilisaient ensuite les informations issues de leurs recherches antérieures pour créer des documents falsifiés dans lesquels ils se présentaient comme le propriétaire, ce qui leur permettait de vendre la voiture.

Le commissaire du Bureau central d’enquête indique qu’ils ont désormais retrouvé neuf des douze voitures de luxe louées puis vendues. Les enquêteurs cherchent maintenant à savoir si les concessionnaires automobiles qui ont acheté les véhicules de location de luxe à l’homme étaient complices du crime ou s’ils avaient la moindre idée que les documents étaient falsifiés et qu’il n’était pas propriétaire des voitures qu’il vendait. Le commissaire a suggéré que certaines des voitures de luxe avaient peut-être déjà été vendues sur le marché noir.

Lorsque l’homme a été arrêté, il a déclaré qu’il avait utilisé une partie des bénéfices de cette opération pour rembourser des dettes contractées lors d’une précédente opération. Son compte bancaire s’est avéré vide, mais l’historique des transactions a montré qu’environ 200 millions de bahts d’argent avaient été déplacés.

Il aurait accepté les investissements d’une cinquantaine de personnes, leur soutirant environ 15 millions de bahts pour une entreprise fictive sur laquelle il promettait aux investisseurs un intérêt mensuel de 5 %. Vingt-et-une de ces personnes ont porté plainte auprès de la Division de la répression des crimes économiques, affirmant avoir été escroquées de leur argent.

SOURCE : Thai PBS World

dreamman

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.