1

Votre guide essentiel du nouveau système à points du permis de conduire thaïlandais

Image

Photo d’illustration, Dreamman

À partir du 9 janvier prochain, tout conducteur qui enfreindra le code de la route s’exposera non seulement à une sanction légale mais aussi à un retrait de points. Et si leurs points tombent à zéro, leur permis de conduire sera suspendu pour une durée maximale de 90 jours.

Le commissaire général de la police nationale, Damrongsak Kittiprapas, a expliqué que le système de retrait de points est conçu pour promouvoir une conduite sûre. Chaque année, les accidents de la route font plus de 22 000 victimes en Thaïlande, qui a le neuvième taux d’accidents de la circulation le plus élevé au monde.

Conduisez prudemment ou perdez des points

Tous les détenteurs de permis de conduire commenceront avec 12 points chacun, a déclaré le commandant de la division de la police routière, le Pol Maj-General Ekkarat Limsangkat. Toutefois, ces points seront déduits chaque fois qu’ils seront pris en flagrant délit d’infraction au code de la route.

« Pour les infractions mineures, nous déduirons un point. Pour les infractions graves, nous déduirons quatre points », a déclaré Ekkarat.

L’excès de vitesse, le fait de ne pas s’arrêter à un passage pour piétons, de parler au téléphone au volant ou de conduire un véhicule sans plaque d’immatriculation coûteront un point au conducteur.

Deux points seront déduits s’il est pris en train de brûler un feu rouge, de conduire à contre-sens ou de conduire alors que son permis est confisqué ou suspendu.

Le retrait de trois points est réservé aux courses routières illégales, tandis que la sanction la plus élevée, à savoir le retrait de quatre points, est appliquée aux infractions graves telles que la conduite en état d’ivresse.

Comment augmenter vos points

Tous les points retirés seront recrédités sur le compte des conducteurs après un an. Mais si leur nombre de points est si bas qu’ils risquent une suspension de permis de 90 jours, les conducteurs peuvent suivre un cours sur le code de la route et la conduite sûre afin d’améliorer leur score.

« Si les conducteurs suivent un cours auprès du Land Transport Department [LTD], ils peuvent récupérer quelques points avant la fin de l’année », a expliqué M. Ekkarat.

Lorsque le nouveau système de points de conduite entrera en vigueur, les conducteurs pourront vérifier leur score sur https://ptm.police.go.th/eTicket ou sur l’application Paotang.

« Les systèmes de la police et de la LTD seront reliés pour garantir une mise en œuvre sans heurts », a ajouté M. Ekkarat.

Amende, peine de prison

M. Ekkarat a déclaré que l’introduction du système de retrait de points ne signifie pas que les personnes qui enfreignent le code de la route seront épargnées par une amende ou une peine de prison.

« En plus de perdre des points, ils seront également passibles de poursuites judiciaires », a-t-il déclaré.

Par exemple, si une personne est surprise à conduire alors que son permis est confisqué ou suspendu, elle sera non seulement privée de ses points, mais aussi passible d’une peine de prison pouvant aller jusqu’à trois mois et/ou d’une amende de 10 000 Bt en vertu de la loi sur la circulation routière.

Permis de conduire confisqué ou suspendu

Un permis de conduire confisqué est différent d’un permis de conduire suspendu. La police de la circulation est habilitée à ordonner la saisie d’un permis de conduire si son titulaire risque de conduire dangereusement – par exemple, parce qu’il est trop fatigué, endormi ou émotif.

« Lorsque les conducteurs sont jugés suffisamment rétablis pour conduire correctement, leur permis de conduire leur est restitué », a déclaré M. Ekkarat.

Il a ajouté qu’un conducteur, par exemple, peut être interpellé par la police et se voir confisquer son permis de conduire s’il coupe la route devant d’autres véhicules sous l’effet du stress ou d’une grosse dispute avec sa petite amie.

« Cette mesure vise à prévenir les conduites dangereuses qui menacent non seulement le conducteur mais aussi les autres. »

Si des conducteurs sont surpris à conduire dangereusement en raison d’un problème de santé, les agents de la police de la circulation peuvent les envoyer à l’hôpital et en informer leurs proches.

L’ordre de suspendre un permis de conduire ne peut être donné que par un commissaire de région de police ou par le Bureau central d’enquête. Le permis de conduire sera suspendu pendant 90 jours à compter de la date de l’ordonnance.

Révision du système de permis de conduire

Titipat Thaijongrak, directeur du Land Transport Safety Bureau, a déclaré que la Thaïlande améliorait son système de permis de conduire afin de refléter le fait que les conducteurs sont un facteur clé de la sécurité routière.

« Notre système amélioré vise à encourager la conscience, la discipline et la sensibilisation à la sécurité routière », a-t-il déclaré. « Notre formation et nos tests couvrent désormais également la prédiction des accidents et l’analyse des risques afin d’améliorer la prévention des accidents. »

Article original par Thai PBS World, https://www.thaipbsworld.com/your-essen … ts-system/

dreamman

One Comment

  1. « tandis que la sanction la plus élevée, à savoir le retrait de quatre points, est appliquée aux infractions graves telles que la conduite en état d’ivresse. »

    je sens que les lady bar vont se faire contrôler et vont devoir passer à la caisse…donc les pauvres vont payer quand les riches pourront prendre un taxi…bref, la chasse au pauvre est ouverte!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.