0

Phuket obtient l’autorisation de faire la fête toute la nuit pour le réveillon du Nouvel An

Image

Photo d’illustration, Dreamman

Phuket a reçu l’autorisation d’autoriser les célébrations de la Saint-Sylvestre à durer toute la nuit, ainsi que la vente d’alcool. L’avis a été publié hier, indiquant que la vente d’alcool serait étendue au Nouvel An, de 23 heures à 6 heures du matin.

L’ordonnance stipule qu’il est généralement interdit de vendre de l’alcool pendant ces périodes, mais note que le 31 décembre fait exception. Le gouverneur de Phuket a signé l’ordonnance samedi, mais elle n’a été affichée officiellement que tôt ce matin.

L’ordre a été conçu comme une nouvelle extension de l’ordre permanent qui régit les lieux, les établissements et les services qui peuvent ouvrir et ceux qui doivent rester fermés en raison des mesures Covid-19.

Toutes les autres conditions de vente d’alcool restent en vigueur, y compris les heures de service interrompues qui limitent la vente d’alcool de 11h00 à 14h00 et de 17h00 à 23h00.

L’ordonnance stipule également qu’un maximum de 5 musiciens peuvent se produire à tout moment, sans contact physique entre les musiciens et les autres artistes, les clients et le personnel.

La danse et les spectacles de danse organisés sont strictement interdits par l’arrêté. Toutefois, les salles de jeux pour les combats d’animaux, les courses, la boxe et autres peuvent désormais ouvrir avec des autorisations spéciales délivrées par une « personne autorisée ». Les stades de boxe temporaires peuvent désormais être ouverts pour la retransmission en direct d’événements, mais ils doivent obtenir une autorisation spéciale et être en totale conformité avec les mesures de lutte contre le Covid définies par le gouvernement.

Les contrevenants à l’ordonnance sont passibles d’une amende allant jusqu’à 20 000 bahts en vertu de la loi de 2015 sur les maladies transmissibles, ou jusqu’à 100 000 bahts et/ou 1 an de prison en vertu de la même loi. Ces deux amendes sont énumérées aux articles 51 et 52 de la loi, respectivement.

La section 18 du décret d’urgence prévoit également une peine pouvant aller jusqu’à 2 ans de prison ou une amende pouvant atteindre 40 000 bahts, en cas de violation.

SOURCE : The Phuket News

dreamman

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *