0

Pour deux masseuses de Pattaya, un salon de massage ne vaut pas mieux qu’une ferme de riz

Image

Travailler dans un salon de massage à Pattaya est mieux que de cultiver le riz en Isan, mais pas de beaucoup, ont déclaré deux masseuses.

Yubol, originaire de Surin, et Jane, originaire d’Ubon Ratchathani, employées au Nano Health Massage de Jomtien Beach, ont déclaré être retournées dans leur province d’origine pendant une grande partie de la pandémie de coronavirus, car leur salon était fermé. Elles travaillaient respectivement à la ferme et dans le bâtiment, gagnant juste assez d’argent pour survivre au jour le jour.

Lorsque les salons de massage ont été autorisés à rouvrir à Pattaya, bien que soumis à des restrictions sanitaires strictes, elles sont revenues, espérant à nouveau gagner de bons revenus. Cela n’a pas été le cas.
Les femmes disent qu’elles avaient l’habitude d’avoir en moyenne 10 clients par jour pendant un service de 10 heures. Aujourd’hui, elles en reçoivent trois ou moins.

Les touristes chinois et russes étant partis, leurs clients sont des expatriés de Norvège, du Danemark et du Royaume-Uni.
Pour stimuler le commerce, Nano Health Massage a réduit le prix de ses massages des pieds à 200 bahts de l’heure.

Les deux femmes ont déclaré qu’elles ne prévoyaient pas d’autres fermetures, et qu’elles s’attendaient à ce que les affaires reprennent progressivement.

Source: https://www.pattayamail.com/news/massag … ses-391899

dreamman

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.