0

TAT : 400 000 touristes en 2021, 18 millions en 2022 pour une valeur de 1 000 milliards de dollars

Image
Photo d’illustration, Dreamman

La réouverture de la Thaïlande, le 1er novembre, a donné lieu à des résultats mitigés. Pattaya aurait vu la grande majorité des arrivants être des expatriés rentrant chez eux, et Hua Hin aurait accueilli moins de 100 des 100 000 touristes prévus. Le gouverneur de la TAT, Yuthasak Supasorn, a déclaré hier qu’il s’attendait à des recettes touristiques de 1 000 milliards de bahts l’année prochaine grâce aux 18 millions de touristes internationaux.

Le gouverneur a souligné que la réouverture a commencé avec environ 2 000 arrivées par jour, mais qu’elle est maintenant passée à 3 000 à 4 000 par jour. (Il a ajouté que l’augmentation relative du nombre d’arrivées constitue déjà une amélioration par rapport à la réouverture initiale du Phuket Sandbox).

Yuthasak a également défendu le programme Test & Go, expliquant dans des commentaires aux médias économiques thaïlandais que le programme renforce la confiance de la communauté touristique en Thaïlande. Beaucoup, y compris le Conseil du tourisme de Chon Buri récemment, ont déclaré que le programme est trop complexe et trop strict, obligeant les touristes potentiels à sauter à travers trop de cerceaux pour arriver à des vacances embourbées dans des restrictions et des interdictions de divertissement et d’alcool. Nombreux sont ceux qui optent pour des destinations plus faciles dans le monde entier, ou même juste à côté, au Cambodge.

Le gouverneur de la TAT a également parlé des vols, affirmant que les compagnies aériennes se bousculent pour revenir en Thaïlande, malgré un rapport récent selon lequel 80 % des créneaux de vols ont été abandonnés par les compagnies étrangères. Il a indiqué qu’Emirates envisageait de faire venir ses Airbus A380 en Thaïlande, avec 500 touristes par vol. D’autres compagnies aériennes ont également manifesté leur intérêt pour desservir d’autres destinations, comme Koh Samui et Krabi.

Les arrivées de touristes en novembre devraient atteindre 100 000 et la TAT prévoit que les quatre mois suivants verront 300 000 touristes internationaux par mois. Cela ferait 400 000 personnes cette année, un peu plus de la moitié de la précédente prédiction optimiste de 700 000 touristes d’ici la fin de 2021, elle-même une révision du million de personnes prédit il y a seulement un mois ou deux.

Ses prédictions pour les prochaines années étaient tout aussi optimistes et confiantes. La TAT s’attend à un demi-billion de recettes touristiques intérieures en plus du trillion généré par 18 millions de touristes internationaux le mois prochain. (Pour les amateurs d’humour mathématique thaïlandais : quel est le résultat lorsque vous divisez le total des recettes prévues par le nombre de touristes prévu ? 55,555.)

En 2023, il prévoit une reprise de 80 % par rapport aux niveaux d’avant la pandémie de Covid-19, avec 2,4 trillions de bahts de recettes touristiques. L’année suivante, la TAT prévoit une reprise complète et des recettes de 3 000 milliards de bahts.

Mais le chef de la TAT ne prévoit pas un retour des 40 millions de voyageurs qui sont venus en Thaïlande en 2019, malgré les chiffres de sa prédiction précédente calculant un besoin de 54 millions de voyageurs pour gagner ces 3 trillions de bahts. Une fois de plus, la TAT insiste sur le fait que la Thaïlande n’essaiera pas de faire venir tous les touristes qui ont envie de visiter. Au contraire, elle s’efforcera d’attirer des touristes riches et dépensiers pour injecter de l’argent dans l’économie.

SOURCE : ASEAN Now

dreamman

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *